Bolivie, Aguas Calientes – Laguna Verde en vélo, ou le second schisme de Ah Si Si Si

Le lundi 13 Avril, nous nous réveillons vers 5H30 sur le plancher du restaurant à Aguas Calientes.

Petite baignade dans la piscine d’eau chaude pour Barbie Paik et Viaduc en admirant le soleil levant, et départ rapide des cyclistes en direction de la Laguna Verde : il paraît que la lagune donne toute sa couleur vers midi, ce serait dommage de rater ça.

Etape Aguas Calientes – Laguna Colorada
Date Lundi 13 Avril
Conducteurs Camille et Valéry dit Abitbol (qui n’aiment pas la tôle ondulée), Vincent dit Viaduc qui préfère la piscine
Cyclistes Éloi, Baptiste, Nicolas, Charlène, Marion
Type de route Chemin , tôle ondulée, sable
Distance (km) 40
Dénivelé montée +500
Dénivelé descente -700
Difficulté medium
Départ 7h30
Arrivée 12h30
Météo Grand beau
Altitude 4200/4700
Nb de chutes 0
Nb de problèmes techniques 0

Petit contre-temps au départ tout de même, car au moment de partir, un chauffeur de 4×4 Bolivien nous interpelle en nous demandant si nous n’avons rien perdu. Il nous raconte qu’il a retrouvé la veille devant le refuge de Villa Mar une pochette avec tous les papiers de Viaduc (passeport, CB etc …) ainsi que les papiers de l’association Ah Si Si Si ( dont la CB Ah Si Si Si …) . Un très joli tocardage évité de très peu !

Pendant que les camioneros versent désespérément de l’eau chaude sur le moteur pour démarrer, l’équipe de cyclistes part habillée chaudement en direction d’un petit col à 4750. Rien de tel pour se dégourdir les jambes !

Le désert au sud d’Aguas Calientes est parsemé d’une multitude de roches gigantesques aux formes saugrenues. Les tours opérateurs nomment d’ailleurs ce site le désert de Dali. Nous le traversons pour entamer la pente du jour.

Cette fois-ci, le col tient ses promesses, pas de haut plateau interminable comme la veille. Une fois en haut, juste nous, une grande descente, et le Licancabur, ce volcan à la forme conique parfaite, qui nous attend avec à ses pieds la Laguna Verde.

Pour être certains de prendre le bon chemin, nous essayons de repérer les traces du Sprinter dans le sable. Alex nous avait prévenu qu’il fallait prendre un petit chemin sur la droite pour accéder au point de vue. Le chemin est plutôt roulant et nous arrivons devant le volcan sacré à midi comme prévu.

Barbie qui à tracé devant et les  camioneros nous y attendent en commençant la préparation du repas.

Abitbol a envie de se dégourdir les doigts et sort sa batterie. Tout le monde ressent le besoin de sortir son instrument car le site est grandiose et c’est l’occasion de faire un set mémorable.

Les touristes s’approchent peu à peu, et finalement, tout en continuant à faire la popote (ça c’est la classe!) nous réalisons un mini concert devant la Laguna Verde. Nous gagnons de quoi payer les auberges des jours précédents. De plus un photographe français professionnel (Anthony Pecchi) s’intéresse à nous et organise un véritable shooting photo d’altitude. On ne pouvait pas mieux tomber !

Après une plâtrée de riz bien méritée, nous discutons tous ensemble du programme de l’après-midi et des jours suivant.

Barbie, Paik, Charlène et moi avons envie de grimper au sommet du Licancabur (5960 m), nous resterons donc la nuit dans un refuge près de la Laguna Verde pour effectuer l’ascension dans la nuit (Cf : Bolivie, Ascension Licancabur Ah Si Si Si finalement Non)

Marion (notre stagiaire du moment), Éloi, Viaduc, et Abitbol continueront l’étape ce jour là jusqu’à San Pedro De Atacama (Cf : Bolivie, Etape Laguna Verde – San Pedro de Atacama). Ce qui fera pour Éloi et Marion ce jour là une étape de 85 Km de montagne avec un col à 4700 … Solide ! (pour la petite histoire ils arrivèrent de nuit)

DSCN9177.resized
Lever de soleil sur Aguas Calientes
« 1 de 21 »