Pérou, Canyon de Colca, Journée de randonnée

Le lendemain, chacun fait ce qu’il veut, sachant que Cabanaconde est le point de départ de randonnées réputées qui descendent au fond du canyon. La veille au soir, le gérant de l’hôtel nous a expliqué qu’on avait le choix entre plusieurs randonnée à faire en une journée : une que peu de gens arrivent à faire dans la journée, qui suit un peu une crête, descend au fond du canyon, longe la rivière puis remonte juste en dessous du village (difficile en une journée) ; une qui fait juste l’aller retour au fond du canyon (tout de même plus de 1000m de dénivelé !), et sinon y’a des miradors à côté du village.

Paik et moi décidons de nous lever à 6h pour faire la rando la plus longue, Charlène et Creutz la intermédiaire, et Viaduc (qui se remet d’une diarrhée carabinée), Eloi et Abitbol (les deux gros geek) restent se reposer un peu au village.

Pour les autres je sais pas trop mais la randonnée qu’on a faite avec Paik vaut son pesant de patates. On commence par monter un peu au dessus de Cabanaconde pour rejoindre une crête surplombant cet impressionnant canyon. On descend alors un chemin escarpé sur un versant qui alterne cactus variés et formations rocheuses multicolores, marqués par un grand nombre d’orgues basaltiques plus ou moins bien formés, mais dont certains sont immenses. Arrivés en bas et après avoir traversé un pont, on se retrouve sur un versant beaucoup plus humide, où on peut admirer des minuscules villages en pierre et agrémentés par toutes sortes de fruitiers exotiques. Tout ça est au milieu d’innombrables terrasses, canaux d’irrigation, et herbes folles en tout genre. Les gens sont avenants et souriants et le coin paradisiaque. On passe ensuite sur un versant beaucoup plus aride, puis on descend vers un autre pont. Celui-ci débouche sur une oasis de verdure toute aménagée pour le tourisme, avec plein de piscines-cascades, de pelouses bien moelleuses, de fruitiers bien chargés. Bref idéal pour le pique-nique, la sieste et le rafraîchissement avant d’attaquer la grosse remontée vers Cabanaconde. Cette remontée, bien que physiquement éprouvante, passe assez rapidement, et nous permet de voir encore un bel échantillon de cette nature aride mais malgré tout bien variée et chargée en plantes. Sur la fin on voit même des groupes de condors par en dessus et par en dessous. Arrivés sur place, on a bien faim et on se fait servir un menu excellent, avec truite grillée et patate farcie. Et à 10 minutes près, on tient le rendez-vous de 16h pour repartir à Arequipa.

On rejoint les autres qui viennent de participer à l’exercice de préparation aux séismes, expérience assez surprenante apparemment, puis on décolle pour quelques heures de routes agrémentées d’une crevaison en pleine nuit à 5000m d’altitude (attention les engelures!).

IMG_20150529_071710 (Medium)
lever du soleil dans le canyon près de
« 1 de 13 »