Route Iguazù – Salta (1200 km – 2,5 jours)

Bonjour à tous, voici venu mon tour de prendre le micro et de vous raconter nos péripéties à travers le continent Sud-américain. Valéry nous avait laissé à Iguazu fin février. On a ensuite pris la route afin de rallier le nord de l’Argentine et la province de Salta.

Nous sommes partis de Puerto Iguazu le 28/02, avec deux bonnes heures de retard, enfin normal quoi !

Après quelques heures de route, nous voilà par hasard à proximité d’une petite cascade fort sympathique où nous décidons de pique-niquer. Les plus téméraires d’entre-nous tentent de suivre les argentins et d’escalader la paroi rocheuse pour s’offrir un plongeon dans cette eau si rafraichissante. Nicolas est le premier à y parvenir. Charlène s’y reprendra à deux fois, nous offrant en spectacle une belle chute (sans gravité bien sûr, je ne suis pas sadique à ce point !), puis gravissant l’obstacle lors de sa deuxième tentative.

Après cette pause, nous reprenons la route et arrivons à Corrientes en début de soirée. Cette ville étant assez importante, nous tentons de jouer dans la rue pour renflouer un peu les caisses, qui sont bien mises à l’épreuve lors de chaque grand déplacement en camion (essence, péage, etc.).

La soirée est sympathique et nous offre l’occasion de fêter un peu les 29 ans de Nicolas ! Joyeux anniversaire ! Nous reprenons la route jusqu’à un lieu pour camper. Après un bref ensablement, nous   parvenons à planter les tentes au calme.

Le lendemain, suite du voyage. On s’offre un peu de réconfort avec une pause repas dans un buffet à volonté et une pause douche en station service. Suite à cela, nous cherchons à nouveau un lieu propice au camping. Notre intuition nous amène sur un chemin à priori cool. Je répète, A PRIORI. En effet, alors que certains commencent à chercher du bois, que d’autres sortent les tentes, un local s’arrête nous parler. Il nous déconseille fortement ce lieu au moyen d’arguments plutôt convaincants : il y aurait des serpents à sonnette et des énormes araignées dans les fourrés le long de la route. Face à ce terrain hostile, nous suivons ses conseils et nous installons à un endroit plus proche de la route. Ici, c’est plus sûr mais les abeilles et moustiques sont tout de même là pour nous rappeler ce que c’est que la faune locale. Nous parvenons à allumer un feu, qui permettra de cuire de magnifiques pizzas ! Nuit orageuse.

Le jour se lève et nous constatons le miracle. La zone est inondée à 70 %, et nous avons réussi à éviter aux tentes de prendre l’eau, comme au camion de s’enliser dans la boue. Pour une fois, la chance est avec nous !

Encore quelques heures de route et nous voilà à Salta !

IMG_1949
Pour vous les filles
« 1 de 13 »